Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

L’éducation à l’environnement

 
Chacun d’entre nous a une définition personnelle de l’éducation à l’environnement. Peut être est-ce parce que nous avons une représentation qui nous est propre de l’environnement et de l’éducation.

En effet, l’environnement peut être pour un certain nombre l’environnement naturel qu’il faut protéger de l’intervention de l’homme. Pour d’autres, il peut s’agir de l’environnement originel dont nous nous sommes depuis très longtemps éloignés et dans lequel il faudrait retourner. Il peut encore s’agir de l’environnement ressource, dans lequel nous puisons et qu’il faut exploiter de la façon la plus durable possible ou bien encore l’environnement du quotidien dans lequel nous évoluons et que nous pouvons opposer très souvent à la nature. Enfin, l’environnement culturel est plus intime et est propre à chacun. Il peut dépendre pour chaque individu de son lieu de résidence, de ses origines socioculturelles, de son vécu, de ses convictions mais aussi de sa sensibilité.

Le terme d’éducation possède lui aussi ses différentes approches. Il peut concerner la manière dont nous avons été élevés et qui conditionne pour partie notre manière d’être et d’agir. Il peut également renfermer la notion de transmission de connaissances ou de valeurs. La formation à la démarche scientifique et la pédagogie par objectifs font partie de ces autres conceptions de l’éducation.

Mais loin de s’opposer, ces différents points de vue et conceptions doivent apparaître comme complémentaires dans la façon de définir l’éducation à l’environnement.

Dans le cadre de sa « charte 98 », le réseau Ecole & Nature propose une vision de l’éducation à l’environnement à quatre niveaux, correspondant à quatre familles d’objectifs menant à la pratique.

Pour un épanouissement de l’individu

Sérénité, bien-être, bonheur de vivre avec les autres, santé... constituent autant de besoins essentiels à l’être humain pour être en mesure de construire. Ils représentent des objectifs majeurs de l’éducation à l’environnement. L’éducation à l’environnement se veut également formatrice de l’intelligence : éveil, sens critique, autonomie, culture générale, méthodologie, émancipation...

Pour cela, l’éducation à l’environnement propose d’une part une grande variété de concepts, données et méthodes, et d’autre part un support motivant, impliquant et universel.

C’est ce que l’on appelle l’éducation par l’environnement.

Pour des sociétés de l’interaction et du respect mutuel

Au-delà de l’échelle individuelle, l’éducation à l’environnement s’implique dans le fonctionnement des sociétés en aidant chacun à :
- comprendre les enjeux sociaux d’aujourd’hui et de demain, d’ici et d’ailleurs
- être acteur dans la mise en oeuvre des solutions collectives aux problèmes qui se posent, en laissant toujours à la personne le libre choix de ses engagements
- gérer avec les autres, en responsabilité et en toute conscience, les espaces, sociétés et ressources.

Pour une planète riche et diversifiée

L’éducation à l’environnement travaille à cet objectif en favorisant la prise de conscience de la complexité, de la fragilité et de l’acuité des relations de l’homme avec son environnement.

Il s’agit « d’acquérir les connaissances, les valeurs, les comportements et les compétences pratiques nécessaires pour participer de façon responsable et efficace à la préservation et à la solution des problèmes de l’environnement et à la gestion de la qualité de l’environnement » (UNESCO 1977).

Cet aspect constitue ce que l’on nomme souvent l’éducation pour l’environnement.

... pour aujourd’hui et pour l’avenir !

Le réseau Ecole & Nature a pour ambition de promouvoir une Education à l’Environnement au carrefour de toutes ces approches, complexes et diverses, sans les hiérarchiser.

C’est de cette synergie que pourra émerger la citoyenneté qui, rendant chacun responsable du passé, du présent et de l’avenir, est une des clés du développement durable.

 

 Haut de page

Imprimer